Les projets
de la Chaire Littoral

DES CONTAMINANTS ENVIRONNEMENTAUX AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Les écosystèmes changent rapidement et les populations autochtones et côtières sont particulièrement vulnérables à ces changements. Alors que les polluants organiques persistants les plus anciens sont en déclin, le mercure dans certains aliments locaux demeure un problème d’actualité dans le Nord. De plus, chaque année, plusieurs nouveaux produits chimiques sont mis sur le marché et retrouvés dans le Nord, avec des répercussions méconnues sur la santé.

Les changements climatiques et environnementaux exercent également des pressions grandissantes sur les écosystèmes marins et éventuellement sur la sécurité alimentaire, qui demeure précaire dans plusieurs communautés autochtones et côtières. 

SANTÉ ET ALIMENTS
TRADITIONNELS ET LOCAUX

Les aliments locaux ou traditionnels sont importants pour la santé, la cohésion sociale, la continuité culturelle et la souveraineté alimentaire. Les aliments de la mer sont aussi exceptionnellement riches en nutriments tels que la sélénonéine, une forme de sélénium que nous avons récemment identifiée dans les aliments d’origine marine de l’Arctique. 

Promouvoir la consommation de ces aliments locaux permet de rallier différents savoirs relatifs à la prévention des maladies chroniques, au bon déroulement des grossesses et au sain développement des enfants, ainsi qu’à la lutte contre les effets néfastes des contaminants environnementaux sur la santé de tous.