projet de la chaire littoral

FISHES

Fostering Indigenous Small-scale Fisheries for Health, Economy, and Food Security

Favoriser la pêche autochtone à petite échelle pour la santé, l’économie et la sécurité alimentaire

FISHES - Favoriser la pêche autochtone à petite échelle pour la santé, l’économie et la sécurité alimentaire

Contexte

 L’insécurité alimentaire est un problème majeur dans le Nord canadien: comparativement à la moyenne nationale, l’insécurité alimentaire est deux fois plus élevée dans les foyers autochtones hors des réserves et quatre fois plus élevée au Nunavut. De plus, les changements climatiques, le trafic maritime, le tourisme et l’exploration minière mettent à risque la biodiversité aquatique  et les pêcheries dans le Nord. Ces pressions socio-économiques et environnementales ont d’importantes implications pour les communautés nordiques, où les pêcheries sont source de nourriture de qualité et de revenu, en plus de soutenir des coutumes et des pratiques traditionnelles. Par conséquent, il est crucial de réduire les impacts négatifs de ces pressions qui pourraient affecter les pêcheries nordiques et les communautés qui en dépendent. Identifier les régions importantes pour les pêcheries commerciales et de subsistance, mieux comprendre comment les populations de poissons s’y distinguent génétiquement, et examiner le rôle que jouent les poissons pour la santé et le bien-être des communautés nordiques sont des étapes clés afin de soutenir des pêches durables et la sécurité alimentaire dans un contexte de changements rapides.

Objectifs

  1. Développer et mettre en application des approches génomiques de concert avec les savoirs écologiques traditionnels afin de relever les défis et de saisir les opportunités en lien avec la sécurité alimentaire et les pêcheries commerciales, récréatives et de subsistance chez les peuples autochtones du Nord canadien (Inuit, Cris, Dénés)
  2. Développer des ressources génomiques pour six espèces importantes pour les communautés nordiques et utiliser ces ressources pour cibler des populations génétiquement distinctes, évaluer leur vulnérabilité aux conditions climatiques futures, quantifier leur contribution aux pêcheries de populations mixtes, et mesurer la proportion de poissons issus de programmes d’écloserie qui sont récoltés dans les pêcheries de subsistance
  3. Encourager la co-production de connaissances pour comprendre l’importance des pêcheries dans les communautés et favoriser le développement et la co-gestion de pêcheries durables
  4. Améliorer la capacité de prévoir les effets des changements environnementaux et socio-économiques sur les pêcheries d’importance pour les communautés autochtones du Nord et leur sécurité alimentaire

Membres de l’équipe impliqués

Financé par
Chercheurs principaux
  • Louis Bernatchez (Université Laval)
  • Jean-Sébastien Moore (Université Laval)
  • Dylan J. Fraser (Université Concordia)
  • Stephan Schott (Université Carleton)
Co-chercheurs
  • Monica Mulrennan
  • Mélanie Lemire
  • Tiff-Annie Kenny
  • Louise Chavarie
Partenaires
  • Pêches et Océans Canada (Les Harris, Xinhua Zhu, Kimberly Howland, Ross Tallman)
  • Ministère Forêts, Faune et Parcs, Québec, MFFP (Julien April, Julien Maingui)
  • Gouvernement du Nunavut (Janelle Kennedy)
  • Gouvernement de la nation crie (Nadia Saganash)
  • Niskamoon Corporation (Marc Dunn)
  • Eeyou Marine Region Wildlife Board (Angela Coxon)
  • Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie James (Marie-Jo Ouimet)
  • Association des trappeurs cris (Clark Shecapio)
  • Nation Crie de Mistissini (Pamela MacLeod)
  • Nation Crie de Waswanipi (Steven Blacksmith); Société Makivik (Lilian Tran, Mark O’Connor, Laurie Beaupré)
  • Nayumivik Landholding Corporation (Philippe Poulin)
  • Université Carleton (Fraser Taylor)
  • Université McGill (Ioannis Ragoussis)
  • NWT Metis Nation (Quentin Steinwand)
  • Sahtu Renewable Resources Board (Deborah Simmons)
  • DehCho First Nation (George Low)
  • Deninu Kue First Nation (Kathleen Fordy)
  • Deline Renewable Resource Council (Edwards Reeves)