projet de la chaire littoral

Grossesses en santé avec les aliments locaux

Nutaratsaliit qanuingisiarningit niqituinnanut (NQN) 

Nutaratsaliit qanuingisiarningit niqituinnanut

Contexte

Malgré une diminution de l’exposition à certains contaminants, le mercure demeure un enjeu d’actualité dans le Nord, particulièrement chez les femmes enceintes au Nunavik. Depuis 2011, notre équipe a évalué les sources alimentaires locales de mercure et de nutriments au Nunavik afin de comprendre les effets de l’exposition au mercure, de l’apport en nutriments et de la sécurité alimentaire pendant la grossesse et sur le développement de l’enfant. Les données récentes chez les femmes enceintes au Nunavik mettent toujours en évidence des niveaux élevés d’exposition au mercure, particulièrement en été,  lorsque la viande de béluga est le plus souvent consommée. Compte tenu de la prévalence élevée d’insécurité alimentaire au Nunavik et du rôle central des aliments traditionnels, une approche plus consolidée avec les communautés et les professionnels de la santé locaux est maintenant mise de l’avant pour prévenir l’exposition au mercure tout en faisant la promotion des aliments traditionnels.

Objectifs

Promouvoir des grossesses en santé et un développement sain de l’enfant à l’échelle des communautés du Nunavik et des autres régions circumpolaires;

PHASE I (2017-2018)

  • Contribuer aux efforts de biosurveillance de plusieurs contaminants environnementaux et évaluer le statut nutritionnel, l’anémie et la sécurité alimentaire chez les femmes enceintes au Nunavik

  • Évaluer la compréhension et l’efficacité des recommandations alimentaires et des conseils de santé fournies aux femmes enceintes par les professionnels de la santé

PHASE II (2019-2020)

  • Consulter et identifier les besoins d’information des professionnels de la santé au Nunavik et offrir des séances d’information sur les aliments traditionnels et les contaminants environnementaux

  • Évaluer la faisabilité d’intégrer la surveillance et la prévention de l’exposition au mercure et au plomb aux activités cliniques de suivi de grossesse

PHASE III (en attente de financement)

  • Poursuivre l’analyse des données collectées en 2016-2018

  • Analyser les concentrations de mercure dans des aliments traditionnels ciblés lors de nos consultations en 2019-2020

  • Soutenir et réaliser différentes activités de partage et mobilisation des connaissances en lien avec la promotion des aliments traditionnels, les contaminants, les nutriments et la sécurité alimentaire au Nunavik.

Membres de l’équipe impliqués

Financé par
  • Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord

  • Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada 

Chercheurs principaux
  • Mélanie Lemire
  • Pierre Ayotte (Institut national de santé publique du Québec/Université Laval)
  • Chris Furgal (Université Trent)
Co-chercheurs
  • Matthew Little
  • Mario Brisson
  • Sylvie Ricard
  • Marc Amyot
  • Élyse Caron-Beaudoin
  • Janie Allaire
  • Adriano Magesky
Partenaires

Martinez-Levasseur LM, Furgal C, Burness G, Simard M, Avard E, Lemire M. (2020). Towards a better understanding of the benefits and risks of country food consumption using the case of walrus in Nunavik (Northern Quebec, Canada). Science of the Total Environment. 719: 137307. DOI: 10.1016/j.scitotenv.2020.137307

Rapinski M, Cuerrier A, Harris C, Lemire M. (2018). Inuit perception of marine organisms: from folk classification to food harvest. Journal of Ethnobiology. 38(3): 333-355. DOI: 10.2993/0278-0771-38.3.333

Pirkle C, Muckle G, Lemire M. (2016). Managing mercury exposure in Northern Canadian communities: State of the evidence and guidance for health professionals. Canadian Medical Association Journal 188(14): 1015–1023. DOI:10.1503/cmaj.151138

Lemire M, Kwan M, Laouan-Sidi AE, Muckle G, Pirkle C, Ayotte P, and Dewailly E (2015) Local country food sources of methylmercury, selenium and omega-3 fatty acids in Nunavik, northern Quebec. Science of the Total Environment – Special issue on mercury Canada’s North 509-510:248-59. DOI: 10.1016/j.scitotenv.2014.07.102.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email