projet de la chaire littoral

JES!-YEH! Jeunes, environnement et santé des Premières Nations

Étude pilote de biosurveillance des contaminants environnementaux et des déterminants de la santé chez les enfants et les jeunes adultes des communautés de quatre Premières Nations au Québec
JES!-YEH! Jeunes, environnement et santé des Premières Nations

Contexte

Chaque jour, les humains sont exposés à un large éventail de contaminants environnementaux qui se retrouvent dans leur environnement (i.e. l’air, l’eau potable, les aliments ou les biens de consommation). Il est généralement admis que les communautés autochtones vivant en régions éloignées sont plus à risque d’être exposées aux contaminants en raison de leurs liens étroits avec leur territoire et la consommation d’aliments sauvages. Or, ces aliments traditionnels sont de qualité exceptionnelle et permettent un apport nutritionnel essentiel à la santé, en plus d’être importants pour la culture et le bien-être des Premières Nations. Toutefois, certains aliments traditionnels peuvent présenter des concentrations élevées en contaminants qui s’accumulent dans la faune. Par ailleurs, plusieurs partenaires autochtones se préoccupent du développement industriel à proximité de leurs communautés pouvant causer des effets sur la faune, la qualité de l’eau et de l’air et sur leur santé. Pourtant, peu de données existent chez les enfants des Premières Nations, une des sous-populations les plus vulnérables au Canada et ayant des risques plus élevés d’exposition aux contaminants environnementaux et d’effets sur leur santé. 

Objectifs

  1. Étudier les niveaux d’exposition à plusieurs contaminants environnementaux et différents déterminants de la santé des enfants et des jeunes adultes (âgés de 3 à 19 ans) de quatre communautés des Premières Nations au Québec
  2. Documenter la faisabilité et les meilleures pratiques de recherche en vue du projet FEHNCY qui a été réalisé suite à la présente étude 

Membres de l’équipe impliqués

Financé par
Chercheure principale
  • Mélanie Lemire
Co-chercheurs
  • Pierre Ayotte (Institut National de Santé Publique du Québec/Université Laval)
  • Gina Muckle (Université Laval)
  • Mylène Riva (Université McGill)
  • Michel Lucas (Université Laval)
Partenaires
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email