projet de la chaire littoral

Sélénonéine et santé des Inuit

Sélénonéine et santé des Inuit

Contexte

Initialement découverte dans la chair du thon, la sélénonéine est un composé organique contenant du sélénium dans sa structure moléculaire. Considérée comme un puissant antioxydant, plusieurs études suggèrent que la sélénonéine pourrait aussi contribuer à diminuer les effets néfastes du mercure sur la santé. Alors que l’exposition au mercure demeure un enjeu d’actualité dans le Nord, notre groupe de recherche a découvert des concentrations élevées de sélénonéine dans le sang des Inuit, surtout chez les femmes, ainsi que dans le maqtaaq (peau et gras de béluga). Des chasseurs Inuit ont soulevé l’hypothèse que la sélénonéine serait plus concentrée dans la queue de la baleine, qui est traditionnellement consommée par les femmes. Nos études montrent également que la sélénonéine ne s’accumule pas dans la chaîne alimentaire marine.  Seulement certaines espèces de bactéries et de champignons seraient capables de la produire. Plus d’études sont nécessaires pour comprendre les effets de la sélénonéine sur la santé, les mécanismes impliqués ainsi que son origine dans l’écosystème marin en Arctique.

Objectifs

  1. Étudier la distribution de la sélénonéine dans les différentes parties du béluga 
  2. Examiner le rôle du microbiote dans la synthèse et l’acquisition de la sélénonéine par les organismes marins en contact avec le sédiment marin au Nunavik, notamment les bélugas, le morse et la moule bleue 
  3. Analyser les effets de la sélénonéine sur la toxicité du mercure chez les adultes Inuit au Nunavik (dans le cadre de Qanuilirpitaa? 2017)
  4. Étudier les mécanismes qui permettraient à la sélénonéine de réduire la toxicité du mercure dans les globules rouges et en utilisant des modèles animaux (en attente de financement) 

Membres de l’équipe impliqués

Financé par
Chercheurs principaux
  • Mélanie Lemire
  • Pierre Ayotte (Institut national de santé publique du Québec/Université Laval)
  • Jean-Éric Tremblay (Université Laval)
Co-chercheurs
  • Matthew Little
  • Nicolas Derome
  • Philippe Archambault
  • Paul de Koninck
  • Marc Amyot
Partenaires

Little M, Achouba A, Dumas P, Ouellet N, Ayotte P*, Lemire M*. (2019). Determinants of selenoneine concentration in red blood cells of Inuit from Nunavik (Northern Québec, Canada). Environment International. 127: 243-252. DOI:10.1016/j.envint.2018.11.077

Achouba A, Dumas P, Ouellet N, Little M, Ayotte P*, Lemire M*. (2019). Selenoneine is a major selenium species in beluga skin and red blood cells of Inuit in Nunavik. Chemosphere. 229: 549-558. DOI: 10.1016/j.chemosphere.2019.04.191

Achouba A, Dumas P, Ouellet N, Ayotte P*, Lemire M* (2016). Plasma levels of selenium-containing proteins in Inuit adults from Nunavik. Environment International 96; 8-15. DOI: 10.1016/j.envint.2016.08.015 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email